Chants Sacrés en Méditerranée 2009

AFFICHE-ECUME-WEB-50-.jpgLa XVIII° édition du cycle de concerts "Chants Sacrés en Méditerranée" s'est déroulée du 3 au 25 octobre 2009 en Région PACA, les 6 et 7 novembre en Corse et s'est clôturée les 27 et 28 novembre en Albanie. À nouveau, nous vous remercions d'avoir été aussi nombreux à découvrir les expressions vocales et musicales issues du bassin Méditerranéen.

Télécharger le calendrier des concerts (en format pdf).


L'association ECUME est heureuse de vous présenter les 9 ensembles retenus dans le cadre de la 18ème édition des "Chants Sacrés en Méditerranée". Tous ont répondu avec enthousiasme à la thématique "Jardins de Paradis". Nous vous proposons de découvrir notre programme accompagné d'extraits sonores de répertoires iraniens, corses, libanais, algériens, syriens, albanais, arméniens et bulgares.

Partenaires 2009: Conseil Général des Bouches-du-Rhône, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Ville de Marseille, Collectivité Territoriale de Corse, Communauté de Communes Forcalquier-Lure, Ambassade de France en Albanie, Ministère de la Culture d'Albanie, Centre Culturel Voce, Opéra de Tirana.
Est-il lieu plus paradisiaque qu’un jardin ? Pour un Méditerranéen, ce n’est pas le potager nourricier, mais le jardin d’agrément, fermé et secret, privé, réservé. Aux plus fortes chaleurs il oppose la fraîcheur de ses fontaines et de ses ombrages, il offre au maître de maison et à ses familiers la succulence de ses fruits, le gazouillis des oiseaux, la quiétude sans fin. Mais l’homme peut-il imaginer le Paradis sous une autre forme que celle d’un jardin ? Paradis perdu de l’Eden oriental et merveilleux Jardin des Hespérides occidental nourrissent la nostalgie d’un âge d’or. La promesse d’une récompense éternelle s’alimente au souvenir fantasmé d’une insouciante aurore de l’humanité.

Les textes sacrés détaillent le Jardin originel et la géographie du Paradis, énumèrent les cours d’eau, les nourritures inépuisables, les architectures extraordinaires et les arbres incroyables. La louange divine et le chant des anges n’excluent pas les plaisirs tangibles proposés par jeunes filles et jeunes gens d’une incroyable beauté. Mais le jardin a aussi sa mythologie populaire : lieu des amours passionnées, des serments, il est aussi le lieu des transgressions tragiques, des trahisons inexpiables. Clôture carcérale, il offre un faible espace de liberté à la recluse aspirant au vaste monde.

Les poètes et les mystiques associent le jardin aussi bien aux délices que procure la femme qu’à la figure de Dieu. Construction ordonnée, traçant par ses canaux et ses massifs une géométrie parfaite, déployant des parfums symboliques, le jardin est une nature domestiquée, construite, qui fait écho à la construction spirituelle du sage.

La littérature populaire comme les grands textes célèbrent le Jardin de Paradis multiforme. Chants liturgiques, méditations religieuses, extases lyriques, nombreuses sont les musiques et inépuisables les chants qui exaltent la valeur sacrée que l’homme méditerranéen accorde au fil des millénaires à son domaine d’élection.
QUATUOR-CHEMIRANI.jpg
CHANTS PERSES
"Gulistan, le Jardin des roses"


Djamchid CHEMIRANI (zarb)
Maryam CHEMIRANI (chant)
Keyvan CHEMIRANI (zarb, daf)
Bijane CHEMIRANI (zarb, daf, saz)


© Jacques Thomas


Cette création est consacrée à la poésie du mystique persan Saadi et de son recueil éponyme. L'idée est de jouer des thèmes traditionnels et des compositions personnelles. Les chants, issus du « Gulistan », seront entrecoupés de quelques passages de lecture de ce recueil en persan et en français.

L'ENSEMBLE CHEMIRANI
Les Chemirani’s composent  et développent des polyrythmies modernes où l'accent est mis sur la multiplicité des sons. Parfaite concision du langage, vertigineuse circulation du dialogue, variation infinie du toucher conjuguées avec  une complicité hors du commun, font de cette formation une réussite  scénique et discographique complète.
http://pagesperso-orange.fr/claudie.bodin/Site%20Drom/chemirani.htm

le 18 octobre à 17h au Théâtre Comoedia d'Aubagne

ÉCOUTER UN EXTRAIT
aa-balkanes-03.jpg
CHANTS BULGARES
"Apolonia"

Martine SARAZIN (soprano)
Milena JELIAZKOVA UBEDA (soprano)
Marie SCAGLIA (mezzo)
Milena ROUDEVA (contre-alto)



© M. Vérité


Le tout nouveau programme «APOLONIA» - du nom du plus beau joyau de la côte de la Mer Noire - ce petit paradis que Romains, Byzantins et Bulgares se sont âprement disputé.
Le quatuor propose des compositions originales qui évoquent le Jardin d'Éden - en tant que Paradis Éternel, Paradis sur Terre, métaphore de l'âme humaine  et enfin, le Jardin en tant que symbole d'un lieu inaccessible aux simples humains que nous sommes.

LE QUATUOR BALKANES
Ces quatre jeunes femmes perpétuent la tradition orale millénaire des chants bulgares.
Quatre voix féminines, aux timbres fascinants s’enchevêtrent, s’envolent, effleurent les cimes ou glissent vers les graves les plus sombres, pour s’immerger dans un univers musical chatoyant, venu d’ailleurs.
http://www.balkanes.com/

le 17 octobre à 21h à la Cathédrale N-D-du-Bourg à Digne (avec Waed Bouhassoun)
le 18 octobre à 17h à l'église de Lançon-de-Provence
le 21 octobre à 21h au Théâtre du Rocher à La Garde (avec Waed Bouhassoun)
le 22 octobre à 20h30 à l'église Saint-Michel de Fuveau (avec Waed Bouhassoun)
le 23 octobre à 20h30 à la Cathédrale de Forcalquier
le 24 octobre à 20h30 à l'église Saint-Laurent de Marseille, 2° (avec l'ensemble Nekouda et Waed Bouhassoun)
le 25 octobre à 18h à l'Abbaye de Silvacane à la Roque d'Anthéron
(avec Waed Bouhassoun)

ÉCOUTER UN EXTRAIT
WAED.jpg

CHANTS ARABES
"Les Jardins de l'amour"




Waed BOUHASSOUN met en musique et chante les grands poètes mystiques : Jalaleddine Roumi, Ibn Arabi et Rabi'a Al Adawiya, cette figure miraculeuse, esclave affranchie née au 8ème siècle en Iraq. Mais elle chante aussi les amours d'Ibn Zaydoun et Wallada, célèbres poètes andalous du 13ème siècle qui enchantèrent les cours et jardins de Cordoue de leur passion jalouse et tumultueuse.


Waed BOUHASSOUN
est une chanteuse syrienne qui, accompagnée de son oud, explore le patrimoine musical arabe ancien et se réapproprie, entre autres, le répertoire de la grande et vénérée Oum Kalsoum. Elle possède un timbre de voix d'une qualité rare, semblable aux fameuses voix de la chanson arabe des années trente.
http://www.waedbouhassoun.com/

le 17 octobre à 21h à la Cathédrale N-D-du-Bourg à Digne (avec le Quatuor Balkanes)
le 21 octobre à 21h au Théâtre du Rocher à La Garde (avec le Quatuor Balkanes)
le 22 octobre à 20h30 à l'église Saint-Michel de Fuveau (avec le Quatuor Balkanes)
le 24 octobre à 20h30 à l'église Saint-Laurent de Marseille, 2° (avec l'ensemble Nekouda et le Quatuor Balkanes)
le 25 octobre à 18h à l'Abbaye de Silvacane à la Roque d'Anthéron
(avec le Quatuor Balkanes)

ÉCOUTER UN EXTRAIT
OSHAKAN.jpg
CHANTS ARMÉNIENS
"Jardins de paradis d'Arménie"


Seyran AVAKIAN (chant)
Mery VARTANIAN (kanon)
Grigor ARAKELIAN (tav kaman)




Le Trio Oshakan, à la manière des miniaturistes vous invite à un voyage musical dans  les jardins de Paradis d’Arménie aux travers de la poésie mystique et lyrique du moine Grégoire de Narek, 10ème siècle, et de l’auteur Grigoris Akhtamartsi au 16éme siècle. Poésie décrivant avec tristesse l’instant où son âme, comparée à un jardin, quittera ce monde.

LE TRIO OSHAKAN
Le trio OSHAKAN est propice à une interprétation intime, vivante et profonde tout en restant festive.  Le chant y tient une place prépondérante, puisque c’est lui qui est l’instrument soliste. Avec les deux instruments, on obtient ainsi un chatoiement de timbres et une palette de couleurs instrumentales riches et variées qui évoquent, d’une façon imagée, les miniaturistes arméniens.
http://www.musicarmenie.com/fr/trio.html

le 4 octobre à 19h à l'église de Pierrerue

le 9 octobre à 20h30 à l'église de la Madeleine à Martigues (avec Ghada Shbeir)
le 11 octobre à 17h à l'église d'Auzet

ÉCOUTER UN EXTRAIT
GHADA.jpg
CHANTS SYRIAQUES
"Paradis d'Orient"



Le chant Syriaque est pur et clair, il invite au recueillement et distille la paix intérieure. Les sonorités étranges et douces de cette langue charment l'oreille.




GHADA SHBEIR
Icône vivante, Ghada SHBEIR porte le chant syriaque et en maîtrise parfaitement l'art. Elle l'enseigne à l'université et parcourt le monde pour en partager les trésors. Spécialiste et professionnelle des musiques folk et arabo-andalouse, des chants Syriaques et Maronites, l'artiste au talent exceptionnel, chante a cappella. Sa voix nue, sublime, éclate dans toute sa beauté. Son infinie pureté séduit d'emblée.
http://www.ghadashbeir.com/

le 9 octobre à 20h30 à l'église de la Madeleine à Martigues (avec le Trio Oshakan)
le 10 octobre à 20h30 à l'église d'Ansouis (avec l'ensemble Nekouda)

ÉCOUTER UN EXTRAIT
Fouad-_Didi_1.jpg
CHANTS ARABO-ANDALOUS
"Les jardins d'Al-andalus"



Fouad DIDI (chant, violon)
Mouloud ADEL (chant, mandoline)
Riad KASBADJI (chant, mandole)
Nabil KASBADJI (percussions)





L'orchestre TARAB est spécialisé dans le répertoire classique, dans le respect de la tradition ancestrale transmise par la voie orale. Il a pour référence contemporaine le grand Cheikh El Arbi Ben Sari. Les instruments utilisés sont ceux de l'orchestre traditionnel andalou tels qu'ils existaient dans l'Andalousie médiévale. Leurs sonorités et le répertoire invitent l'auditeur à entrer dans la transe extatique "Tarab" de celui qui sait écouter et s'abandonner.

le 10 octobre à 20h30 à l'église d'Alleins
les 14 et 15 octobre à 19h30 au Théâtre de Grasse

ÉCOUTER UN EXTRAIT
NEKOUDA_2.jpg
CHANTS JUDÉO-COMTADINS
"Pardes"


Corine DRAY (chant crotales)
Alain HUET (chant luth clarinette)
Gaêl ASCASO (galoubets et tambourins)
Pierre Laurent BERTOLINO (vielle à roue)

Thomas BOURGEOIS (percussion)




La "nekouda" est dans la langue hébraïque, à la fois le point de départ de la mélodie, et le noyau à partir duquel l’âme se développe.

L'ENSEMBLE NEKOUDA

Après deux années de recherches sur la Musique Judéo Provençale, de l’Ancien Comtat Venessin aux rives de l’Adriatique de  Jérusalem à Safed en Haute Galilée, l'ensemble a réuni une somme de rares et précieux documents musicaux concernant le chant choral Liturgique Judéo Provençal. La Musique Judéo Provençale née en Provence aux croisées des chemins de l’Espagne, de l’Italie et de l’Europe du nord, véhicule les influences les plus contrastées. On y retrouve  avec bonheur et subtilité les sonorités de l’Andalousie des trois cultures, de l’Espagne catalane et castillane, le Baroque italien et le Moyen Age français, le tout sous la houlette Occitane. Cette musique oubliée depuis deux siècles, ce pan du patrimoine culturel et historique de notre pays méritait de revenir à la pleine lumière.

le 3 octobre à 20h45 à l'Espace Comédia de Toulon
le 10 octobre à 20h30 à l'église d'Ansouis (avec Ghada Shbeir)
le 11 octobre à 15h au Muséon Arlaten d'Arles
le 22 octobre à 20h30 à l'église du Bon Pasteur à Vitrolles
le 24 octobre à 20h30 à l'église Saint-Laurent de Marseille, 2° (avec Waed Bouhassoun et le Quatuor Balkanes)

ÉCOUTER UN EXTRAIT
Zadeja_web.jpgPOLYPHONIES ALBANAISES
"Kopefhti i parajses"

Hyso Xhaferaj (voix de guide),
Bardhyl Xhafka (ténor),
Aleksander Rrapi (ténor),
Andrea Doci (ténor),
Gramos Burba
(baryton),
Zaho Selmanaj (basse)


L'ensemble ZADEJA
Rattaché au Théâtre National de l'Opéra et Ballet de Tirana, l'ensemble nous restitue des chants traditionnels et sacrés issus des différentes régions montagneuses où les polyphonies (« Tosk » et « Lab ») côtoient encore aujourd'hui les monodies byzantines. Principalement interprétés par des hommes, ces chants célèbrent celles et ceux qui ont donné leur vie par amour et glorifient le divin pour les bienfaits que leur apporte la nature. Par l'entremise de ces voix, ZADEJA souhaite faire partager les valeurs, telles que la générosité, l'hospitalité et la dignité, inhérentes à l'identité du peuple albanais.

le 6 novembre à 21h à l'Auditorium de Pigna, Corse (avec Barbara Furtuna)
le 7 novembre à 21h à l'église Saint-Roch de Bastia, Corse (avec Barbara Furtuna)
le 27 novembre à 19h au Théâtre National de Tirana, Albanie (avec Barbara Furtuna)
le 28 novembre à 18h à la Cathédrale de Korça, Albanie (avec Barbara Furtuna)

ÉCOUTER UN EXTRAIT
Vignette_web_BARBARAFURTUNA.jpgPOLYPHONIES CORSES

Maxime Merlandi (siconda),
André Dominici (siconda è bassu),
Jean Pierre Marchetti (terza),
Jean Philippe Guissani (contracantu)





Crédit photo : François Balestrière


L'innamurati

BARBARA FURTUNA est un ensemble vocal composé de quatre hommes. Puisant au plus profond des racines du chant insulaire, le groupe a su ancrer sa musique dans un présent réaliste et s'imposer en quelques années dans le paysage vocal corse. 

Aujourd'hui, la formation multiplie les collaborations sans abandonner le substrat musical qui constitue sa raison d'être et arpente les scènes les plus prestigieuses d'Europe. En concert, le groupe renouvèle le genre polyphonique avec une énergie et une émotion insoupçonnable.
http://www.barbara-furtuna.fr/

le 6 novembre à 21h à l'Auditorium de Pigna, Corse (avec l'ensemble Zadeja)
le 7 novembre à 21h à l'église Saint-Roch de Bastia, Corse (avec l'ensemble Zadeja)
le 27 novembre à 19h au Théâtre National de Tirana, Albanie (avec l'ensemble Zadeja)
le 28 novembre à 18h à la Cathédrale de Korça, Albanie (avec l'ensemble Zadeja)

ÉCOUTER UN EXTRAIT