Chants Sacrés en Méditerranée 2011

aff.pngCette édition anniversaire du cycle de concerts "Chants Sacrés en Méditerranée" se déroulera du 1er au 23 octobre 2011 en Provence et du 10 novembre au 10 décembre en Méditerranée.

Ce festival poursuit avec enthousiasme cette quête musicale nous entrainant vers d'autres contrées, d'autre rivages. Le programme musical proposé, révèle plus que jamais, toute la richesse d'un paysage musical faisant partie intégrante des trois cultes associés au Livre et au-delà.

Faire découvrir, promouvoir, échanger des patrimoines musicaux en provenance du nord et du sud de la Méditerranée autour de la thématique "Comme l'eau qui coule...", tel est l'enjeu artistique de cette nouvelle édition.

Téléchargez le calendrier (format .pdf)
L'association ECUME est heureuse de vous présenter les 8 ensembles programmés dans le cadre de la XX° édition des "Chants Sacrés en Méditerranée". Tous ont répondu avec enthousiasme à la thématique "Comme l'eau qui coule...". Nous vous proposons de découvrir notre programme accompagné d'extraits sonores d'artistes français, syriens, bulgares, palestiniens, italiens et égyptiens.

“Comme l’eau qui coule…”

L’eau, la vie…
Abreuvant notre quotidien, l’eau jouit d’un statut exceptionnel dans notre imaginaire. Source de toute existence, la mer maternelle nourrit la terre, comme le fait le fleuve, et le poisson est le fort symbole de la nourriture inépuisable. Nourricier aussi le courant qui féconde les cultures, et plus encore vital le puits salvateur. L’eau peut alors devenir le symbole de la vie que le ciel nous accorde, de la sagesse que délivre le maître spirituel.

L’eau est également la voie vers la pureté et, des ablutions au baptême, est créditée du pouvoir de régénérescence, de départ dans une nouvelle vie. Elle est parfois l’instrument de la colère divine, qui tend à balayer de la terre l’impureté humaine. Et c’est le déluge fondateur, la tempête qui met Jonas face à son destin, l’inondation ambigüe, qui apporte tour à tour le limon fertile ou la désolation.

Et c’est l’eau apprivoisée, fleuve qui relie les hommes, aux rives duquel s’épanouit la nostalgie de la patrie lointaine, source et fontaine qui polarise la vie de la communauté, rigole du jardin secret, rivière qui quadrille le paradis d’Adam comme celui de la vie éternelle.

C’est enfin l’eau des larmes, des regrets, de la demande de pardon, de la douleur incarnée.

L’eau se chante. Le murmure de la source, le fracas des vagues, la pluie bienfaisante, ont leur musique inspirante. L’homme prend le relais et chante l’eau, l’évoque et l’invoque. Son rôle dans les rituels amène la mélodie, le poème. La parabole s’en empare, l’amour s’en mêle. Autour de notre lac méditerranéen, la rareté de l’eau lui donne un prix et exalte le symbole.

Chaque culture alors cultive le chant sacré du liquide divin.

Lena Sabil 2.png

CHANTS DU PROCHE-ORIENT

"L'âme ressourcée"


Lena CHAMAMYAN (Chant) 
Ahmad AL KHATIB (Oud) 
Youssef HBEISCH (Percussions)



© Thierry LECOUTRE




Eau, culture et rituels sont inextricablement imbriqués au Proche-Orient : les grands fleuves, tel l'Euphrate et le Jourdain, interviennent comme acteurs majeurs dans l'histoire et la mythologie. Pour les prophètes, ils ont aussi été rougis par le sang et demeurent enjeux de conflits. L'eau est évidemment décrite comme indispensable au corps, mais aussi à l'âme qu'elle purifie de manière spirituelle. Par des créations contemporaines, l'ensemble SÂBIL propose une musique actuelle du Proche-Orient en revisitant les sources de divers patrimoines (syriaque, arménien, arabe...) et en s'appuyant sur la mystique soufie, qui confère une dimension sacrée à ce répertoire.


L'ENSEMBLE SÂBIL
Deux maîtres palestiniens du oud et de la percussion invitent la chanteuse syrienne Lena CHAMAMYAN pour interpréter des créations contemporaines s'inspirant des patrimoines musicaux du Proche-Orient. Chants arméniens, syriaques et soufis confèrent une dimension sacrée à ce programme conçu pour cette XX° édition.
www.lenachamamyan.net
www.myspace.com/ahmadalkhatib

le 15 octobre à 20h30 à la Chapelle Notre-Dame des Marins de Martigues (avec MAROMBRINA)
le 16 octobre à 17h30 à l'Église Saint-Barthélémy d'Auzet
le 17 octobre à 20h30 à l'Espace Jean Ferrat de Septèmes-les-Vallons
le 19 octobre à 20h30 au Théâtre du Rocher de La Garde (avec Cheikh ZEIN AL MASRI)
le 21 octobre à à 20h30 à l'Église Saint-Nicolas de Marignane
le 22 octobre à 21h00 au Théâtre Henri Fluchère de Sainte-Tulle
le 23 octobre à 17h00 au Théâtre Comoedia d'Aubagne (avec MAROMBRINA)
 

ÉCOUTER UN EXTRAIT / EXTRAIT SUPPLÉMENTAIRE

LO COR.png

CHANTS TRADITIONNELS OCCITANS

« La bòna mar »

Manu THERON (Voix, bendir),
Denis SAMPIERI
(Voix, bendir),
Sébastien SPESSA
(Voix, bendir)
Rodin KAUFMANN
(Voix, percussions corporelles),
Benjamin NOVARINO-GIANA (Voix, percussions corporelles)

©S.BENACER

Dans la cité phocéenne, la mer apporte et reprend, donne et soustrait dans le silence. Ni le sel, ni l’écume ne peuvent témoigner des traversées, des tempêtes, des rencontres ou des espoirs que la mer engendre et charrie. D’ailleurs, que reste-t-il de ces espoirs lorsque nous arrivent, mêlées aux embruns qui agrippent nos côtes, les larmes de ceux dont l’embarcation s’est abîmée au large de Gibraltar ou de Brindisi ? Des bribes d’histoires nous parviennent, nous les commentons comme pour en conjurer l’augure, et leur évocation s’évanouit enfin dans le ressac et le clapotis sourd qui meurt sur les rochers.

LO CÒR DE LA PLANA
En puisant dans les répertoires traditionnels occitans ou méditerranéens qui ont irrigué Marseille depuis sa fondation, LO CÒR DE LA PLANA tente de retrouver des chants dont le caractère édifiant et puissamment imagé sont à la musique sacrée ce que les ex-voto sont à la peinture mystique. Ce chœur interprète un répertoire populaire populaire dont l’ingénuité, la vigueur et la spontanéité déroutent et surprennent souvent, sans user cependant d’aucun artifice pour atteindre et susciter la compassion divine.
www.cie-lamparo.net


le 1er octobre à 20h30 à la Cathédrale Notre-Dame du Bourguet de Forcalquier (invité : Pierre-Pascal LENCK-SANTINI)
le 8 octobre à 20h30 à la Maison de quartier du Roucas à Vitrolles
le 22 octobre à 20h30
aux Archives Départementales Gaston Defferre Marseille 3°
le 23 octobre à 18h00 à l'Église d'Ansouis

ÉCOUTER UN EXTRAIT / EXTRAIT SUPPLÉMENTAIRE
PIANO AND CO 2.png

CHANTS LYRIQUES DU XX°SIÈCLE


"Rivages"



Françoise ATLAN (Soprano) 
Nathalie NEGRO (Piano)


Deux artistes reliées par la Méditerranée, entre Maroc et France, interprètent les musiques de compositeurs issus de différentes villes portuaires : Istanbul, Gibraltar, Barcelone, Thessalonique, Beyrouth... C'est ainsi que U.C. ERKIN, M. DE FALLA, A. HEMZI, M. OHANA, J. RODRIGO, F. MOMPOU, Z. MOULTAKA et L. BERIO restituent une part de leur mémoire vivante par une écriture novatrice et contemporaine empreinte de sonorités nouvelles. Ces morceaux nous évoquent la voie vers la pureté, avec l'eau de pluie qui lave les rues de Beyrouth salies par le sang de la guerre, l'eau comme élément dévastateur tel l'instrument de la colère divine, mais aussi unificateur, en réveillant chez les hommes une nostalgie de la patrie lointaine.

PIANO AND CO
La rencontre entre Françoise ATLAN et Nathalie NEGRO ne pouvait avoir pour autre cadre et idéal artistique que la Méditerranée. Elles allient leurs univers musicaux pour créer un répertoire inédit et surprenant mettant à l'honneur des compositeurs contemporains qui se sont inspirés de thèmes traditionnels méditerranéens.

http://www.pianoandco.fr/
http://www.francoiseatlan.com/


le 8 octobre à 20h30 à l'Abbaye de Silvacane de La Roque d'Anthéron


ÉCOUTER UN EXTRAIT / EXTRAIT SUPPLÉMENTAIRE
Cie Henri Agnel.png

CHANTS SÉFARADES D'ESPAGNE AUX BALKANS

« L'écume des mers »

Milena JELIAZKOVA (Soprano)
Milena ROUDEVA (Contre-alto)
Henri AGNEL (Oud, ceterina, rebec, cistre, chant)
Idriss AGNEL (Oudou, zarb, harmonium, chant)




Après leur exil forcé, les Juifs d'Espagne ont survécu grâce à la Mer Méditerranée. En effet, elle a été leur refuge, leur moyen de sauvegarder leur culture. Cette Mère originelle protectrice, ne refusant son amour à aucun de ses enfants, leur a permis d'atteindre les rivages des pays d'Europe centrale et des Balkans. Les chants séfarades ont contribué à la conservation de l'identité et de l'âme juive, c'est pourquoi ils sont sacrés. À travers des textes simples et des mélodies bouleversantes, ce répertoire a su se faire une place considérable dans les paysages musicaux des pays qui ont recueilli les Juifs d'Espagne.

Cie Henri AGNEL
Le répertoire de la Cie Henri AGNEL retrace l'exode des séfarades depuis l'Espagne jusqu'aux Balkans, en passant par la Grèce et la Turquie. Au cours de cet itinéraire, les séfarades de l'Andalousie des trois cultures s'imprègnent de la tradition musicale de leur terre d'accueil. Henri et Idriss AGNEL, spécialistes de la musique arabo-andalouse, se sont associés aux chanteuses bulgares Milena ROUDEVA et Milena JELIAZKOVA, pour restituer les chants séfarades d'Occident et d'Orient.
 http://ciehenriagnel.com/


le 2 octobre à 18h00 au Temple de Lourmarin
le 6 octobre à 20h30 à l'Église Notre-Dame de l'Assomption de La Ciotat
le 7 octobre à 20h30 - Chapelle Saint-Joseph - Marseille 14°
le 16 octobre à 19h00 à l'Église de Sigonce


ÉCOUTER UN EXTRAIT / EXTRAIT SUPPLÉMENTAIRE
CHEIKH ZEIN.png

CHANTS MYSTIQUES ET TRADITIONNELS
DE HAUTE-ÉGYPTE

« Le Déluge »

Cheikh ZEIN Mahmoud (Chant)
Amar SEDDIKI (Kaman)
Malik ZIAD (Mandol)
Youssef BENAREZKI (Derbouka)



Symbole de pureté divine par le rituel des ablutions, évocation de la sacralité du Nil, fruits de la colère du Créateur qui balaye l'impureté de la terre, ou encore pluies diluviennes, l'Eau n'a cessé d'être invoquée et louée, crainte et conjurée. De l'appel au recueillement à l'art d'interpréter des poèmes de grands mystiques faisant référence au « Déluge » (Ibn Farîd - XII°s.) en passant par des chants traditionnels évoquant les vertus du Nil, c'est une invitation au voyage en Haute-Égypte que nous proposent Cheikh ZEIN Mahmoud et ses musiciens.

Cheikh ZEIN AL MASRI
L'ensemble, spécialement réuni pour ce nouveau cycle de concerts, redonne vie à des chants de tradition orale issus du répertoire soufi, sacré et traditionnel. Le discours musical, fort vivace dans cette partie de l'Égypte, apporte une dimension poétique aux prouesses et improvisations vocales de Cheikh ZEIN Mahmoud.

www.virginierecolin.com

le 7 octobre à 21h00 à la Cathédrale Notre-Dame du Bourg de Digne-les-Bains (avec MAROMBRINA)
le 19 octobre à 20h30 au Théâtre du Rocher de La Garde (avec l'ensemble SÂBIL)
le 21 octobre à 20h30 à l'Église de Saint-Étienne-les-Orgues


ÉCOUTER UN EXTRAIT / EXTRAIT SUPPLÉMENTAIRE
Marombrina.png

POLYPHONIES OCCITANES

« Les eaux de là »


Sylvie ALIGRO (Chant)
Danièle COLLOMBON (Chant)
Danielle FRANZIN (Chant)
Patricia JOUVE (Chant)



© Didier DALBERA

Attendue, espérée, implorée, l'eau est un bien précieux en Provence par sa rareté et, par elle, le profane se trouve lié au sacré dans le répertoire traditionnel. Les chants interprétés sont autant de récits sur l’eau du baptême, celle de la mer qui transporta Marie-Madeleine et les Trois Saintes, les madones de mer protégeant les marins, les rivières transformées par la volonté divine en déluge. Le répertoire évoque également les thèmes de l’enfantement et des larmes de l’abandon. L’ensemble MAROMBRINA, touché par ces récits mêlant l’histoire humaine aux tumultes de l’eau, se penche sur ces chants de toute la Provence et de l’Italie, si proche, avec le plaisir d’y donner son éclairage vocal.

MAROMBRINA
MAROMBRINA, touché par les récits mêlant l'histoire des Hommes aux tumultes de l'eau, interprète a capella et en langue occitane, des chants traditionnels issus de toute la Provence et de l'Italie voisine. Ces quatre voix féminines font redécouvrir des mélodies oubliées originellement monodiques qu'elles arrangent en polyphonie. Leurs timbres bien assortis donnent à entendre des harmonies teintées de terre, de mer, de vent et de soleil.

http://marombrina.free.fr/


le 1er octobre à 20h30 à l'Église Saint-Laurent Marseille 2°
le 7 octobre à 21h00 à la Cathédrale Notre-dame du Bourg de Digne-les-Bains
(avec Cheikh ZEIN AL MASRI)
le 15 octobre à 20h30 à la Chapelle Notre-Dame des Marins de Martigues (avec l'ensemble SÂBIL)
le 23 octobre à 17h00 au Théâtre Comoedia d'Aubagne (avec l'ensemble SÂBIL)


ÉCOUTER UN EXTRAIT / EXTRAIT SUPPLÉMENTAIRE
Waed-Bouhassoun2.pngCHANTS MYSTIQUES

« À la recherche de la source »



Chant et oud




©d.r.


Waed BOUHASSOUN est une chanteuse syrienne qui, accompagnée de son oud, explore le patrimoine musical arabe ancien et se réapproprie, entre autres, le répertoire de la grande et vénérée Oum Kalsoum. Elle possède un timbre de voix d'une qualité rare, semblable aux fameuses voix de la chanson arabe des années trente.

WAED BOUHASSOUN
Elle met en musique et chante les grands poètes mystiques : Jalaleddine Roumi, Ibn Arabi et Rabi'a Al Adawiya, cette figure miraculeuse, esclave affranchie née au 8ème siècle en Irak. Mais elle chante aussi les amours d'Ibn Zaydoun et Wallada, célèbres poètes andalous du 13ème siècle qui enchantèrent les cours et jardins de Cordoue de leur passion tumultueuse.
http://www.waedbouhassoun.com/

le 10 novembre à 21h00 au Palazzo Ducale de Gênes - Italie (avec QUATTROCENTO)
le 3 décembre à 20h00 au Musée Archéologique de Thessalonique - Grèce

le 10 décembre à 20h30 au Palais Ennejma Ezzahra de Sidi Bou Saïd - Tunisie

ÉCOUTER UN EXTRAIT / EXTRAIT SUPPLÉMENTAIRE


ENSEMBLE_400_300.jpg

CHANTS LITURGIQUES
"Stella Maris"



Véra MARENCO (Soprano)
Marcello SERAFINI (Vielle)
Aimone GRONCHI (Vielle, chant)
Marie NOTARIANNI (Harpe, orgue)



© d.r.

Symbole de la naissance et de la mort, l'eau renvoie dans la liturgie, à cette dualité à travers laquelle l'homme perçoit sa propre existence. Du rite du baptême, où dans l'eau meurt l'homme pécheur pour renaître enfant de Dieu, en passant par les larmes de la Vierge au pied de la croix sans oublier le moment extrême de la mort du Seigneur lorsque de son cou jaillit non plus du sang mais de l'eau, nombreux sont les chants évoquant ces passages du Livre Saint. L'ensemble QUATTROCENTO propose d'explorer cette dualité à travers un répertoire musical comprenant des laudes italiennes, des Cantigas de Santa Maria ainsi que des chants français et espagnols.

L'ENSEMBLE QUATTROCENTO
Fondé par des musiciens italiens diplômés des Conservatoires de Musique de Gênes et de Milan, l'ensemble QUATTROCENTO revisite les répertoires médiévaux italiens, espagnols et français. Toutes les œuvres de leur répertoire sont issues de manuscrits et monographies de cette période. Cet ensemble accorde une place prépondérante aux instruments d'époque (vielle, harpe, orgue) afin d'assurer une qualité musicale conforme à l'esprit médiéval.
www.ensemble400.com


le 9 novembre à 21h00 à la Capella Sistina de Savona - Italie
le 10 novembre à 21h00 au Palazzo Ducale de Gênes - Italie
(avec Waed BOUHASSOUN)


ÉCOUTER UN EXTRAIT / EXTRAIT SUPPLÉMENTAIRE 
 
RING AROUND.pngCHANTS DE LA RENAISSANCE
"Messe de Notre-Dame", G. Machaut

Vera MARENCO (Soprano),
Elisa FRANZETTI (Alto),
Umberto BARTOLINI (Ténor),
Alberto LONGHI (Contreténor)


©d.r.



La "Messe de Notre-Dame", chef-d'œuvre du XIV°, est le témoignage le plus ancien d'une messe polyphonique intégrale composée par G. MACHAUT. Si l'écriture ne restitue pas toutes les informations nécessaires pour faire revivre une époque et un esprit religieux caractéristiques, l'interprétation pure du RING AROUND QUARTET donne des pistes de réflexion voire, de prière. Ce programme musical invite le public à remonter le fleuve d'une culture et d'une spiritualité ancestrales.

RING AROUND QUARTET
Véritable révélation, cet ensemble composé de quatre jeunes chanteurs italiens, propose de partir à la découverte du répertoire de la Renaissance italienne. Leur travail artistique consiste à revisiter avec beaucoup de grâce le pouvoir expressif de ces chants tout en privilégiant la diction et la technique vocale.
www.ringaround.it

le 14 décembre à 21h00 au Monastère Sainte Chiara de Gênes - Italie (avec Gianfranco GRISI

Gianfranco GRISI.png"Messe de Notre-Dame" de G. MACHAUT



Musique expérimentale



©d.r.


Eau, verres effleurés, sons de cristal qui résonnent dans l'air et se mêlent aux voix... Gianfranco GRISI, musicien éclectique, compositeur, joueur de verres, a accepté l'invitation du RING AROUND QUARTET pour une prestation musicale inédite. Telles l'eau, ses élaborations originales s'écoulent entre les parties de la "Messe de Notre-Dame" de G. MACHAUT.
www.neumawedding.it/grisi

le 14 décembre à 21h00 au Monastère de Sainte Chiara de Gênes - Italie (avec RING AROUND QUARTET)
ARKANSÉ.png"El carmin de l'angel llibre vermell de Montserrat"



Ensemble vocal et instrumental


©d.r.


Manuscrit anonyme de l'Espagne du XIV°, le "Llibre Vermell" contient dix chants à caractère sacré, en langue latine et catalane. C'est une illustration de la religiosité populaire : chants de dévotion, danses processionnelles, chœurs d'invocation et de prière, sont chantés par les fidèles devant la statue de la Vierge Marie. Au cours de ces veillées, se mêlent les traditions musicales de l'Europe chrétienne, de la monodie liturgique aux chansons des troubadours, des danses de carnaval à la polyphonie, dans une cérémonie thaumaturgique où la figure de la Vierge est centrale.
www.musicaround.org/gruppi/arkanse


le 13 novembre à 17h00 à l'Église évangélique luthérienne de Nervi de Gênes - Italie
le 26 novembre à 17h00 à l'Église évangélique luthérienne de Sanremo - Italie
le 8 décembre à 21h00 à l'Église de Saint-François de Sarzana - Italie
le 16 décembre à 21h00 à l'Église de Saint-François de Rapallo - Italie